Skywalk stoppe l'électrique

Le constructeur de parapente Skywalk a arrêté temporairement le développement de son paramoteur électrique e-Walk, n'excluant pas un nouvel engagement lorsque la technologie aura fait des progrès. Un peu comme Yuneec il y a deux ans, Skywalk stoppe un produit qui était très proche de sa commercialisation, constatant que de nombreux problèmes techniques, notamment au niveau des accus, rendent aléatoire la production en série d'une motorisation électrique. Ce n'est donc pas la première fois que les " rêves électriques" sont rattrapés par la réalité.

Il y a quelques années, Skywalk s'était intéressé au paramoteur électrique  du constructeur français Razeebuss, basé sur le système de propulsion Geiger-Eck HPD 10 / HPD 13 de Flytec. Après avoir débuté en tant que distributeur de ce système pour l'Allemagne, Skywalk a finalement choisi de développer son propre système non pas basé sur la propulsion Geiger-Eck (qui représente pourtant le seul moteur électrique spécialement conçu pour le delta et le parapente), mais basé sur des moteurs en provenance du modélisme. Pour comparaison, Razeebuss a fait le chemin inverse, passant des propulsions pour modèles réduits au système Flytec. 

L'arrêt de l'e-walk de Skywalk intervient à un moment pourtant favorable aux moteurs électriques, du moins en Allemagne : dans ce pays à la réglementation très stricte, la fédé de parapente DHV vient de négocier à titre expérimental un statut spécial pour certaines propulsions électriques, les sortant du cadre ULM et les plaçant sous la tutelle de la fédération du vol libre. L'e-walk faisait partie des deux systèmes récemment admis à ce programme expérimental, l'autre étant produit par la société Charly-Produkte sur la base d'une propulsion Flytec. Particularité de ce moteur "Scott-e" :  aucune cage ne protège l'hélice. Des capteurs placés dans la voile renseignent le système sur l'état de la voilure et n'autorisent une mise en route du moteur que si le parapente est parfaitement gonflé au dessus du pilote. 

L' e-walk de Skywalk : arrêté net en finale. 

Le Scott-e de Charly Produkte est basé sur la propulsion HPD de Flytec-Geiger-Eck. Son développement continue.

Un des pionniers de la motorisation électrique : Christophe Tumson, boss de la société Razeebuss basée près de Perpignan, décolle avec son système basé sur le HPD 10.